La tencho à la Madrague 2009
Une fête patrimoniale qui doit perdurer.

La collection de bateaux BIP de la Partègue au ponton des pêcheurs. Nos amis du Lavandou et de la Petite mer à la Seyne sont venus pour participer à la fête.
Le Liberté, le navire amiral de la Partègue prendra à son bord le prêtre et l'Arbanenco pour la bénédiction des bateaux en mer. Zou Maï Galoï, la bette de Patrice est au quai d'honneur pour être bénie après sa longue restauration et sa mise à l'eau. La Bette "Ida" de la Seyne sur Mer est là pour ce passage initiatique de la terre à la mer. Tout nouveau bateau est baptisé et béni.

La Fête de la Tencho se déroule le premier dimanche d' août pour correspondre à la fête de la Saint Pierre es liens qui se célèbre le premier août.

Nous avons trouvé aux archives d'Hyères le statut des pêcheurs placés sous la protection de Saint Pierre es Liens datant de 1776.

Les relations entre les gens de mer et l'église sont complexes mais la dureté du métier fait que les pêcheurs qui évoluent quotidiennement sur une mer aussi imprévisible que puissante, se placent sous la protection d'un Saint.
Aujourd'hui Saint Pierre est indissociable des pêcheurs des côtes de France mais aussi d'ailleurs.

En 1776, cette protection constituait un véritable engagement enregistré par un notaire.
Pour lire le statut des pêcheurs en 1776 cliquez ici.

Depuis 2009 nous n'avons plus organisé la fête de la Tencho car les conditions ne sont plus réunies.

Comme le montre la photo, les usagers de la Madrague, qui ont été longtemps aux côtés des pêcheurs et de la Partègue pour réaliser la fête de la Tencho, refusent maintenant de déplacer leurs véhicules et ferment leur local d'accueil en signe de protestation. Le gestionnaire du site, Port Toulon Provence veut transformer le havre de la Madrague en grand port accueillant plus de 200 bateaux à l'année avec le soutien d'une grande partie des usagers. La Partègue qui gère 5 bateaux reconnus d'intérêt patrimonial (BIP) à la Madrague, défend la dimension culturelle et patrimoniale du site et s'oppose à ce projet destructeur, ce qui lui vaut quelques désagréments.

La fête de la tencho n'est pas une animation touristique. Elle est l'indispensable lien entre le passé du site et son inéluctable évolution.
Nous devons connaître le passé pour comprendre le présent et envisager le futur.
"Havres et ports anciens ont eu un rôle structurant en tant que supports d'activités et de bases privilégiées de localisation des hommes sur leur maillon terrestre. Par un système de sauvegarde ou de conservation original, ces territoires littoraux pourraient trouver le prétexte de leur régénérescence."( Le patrimoine culturel et la mer aspects juridiques et institutionnels.)

Le havre de la Madrague doit être considéré comme un des très rares havres de pêche encore existant sur le littoral méditerranéen très largement artificialisé.

Sa situation sur une presqu'île classée et bénéficiant d'une Opération Grand Site doit permettre une restauration du site en accord avec son histoire et les textes officiels.

Précédent - Presqu'île de Giens - Page d'Accueil