Mise à l'eau de la galère

La mise à l'eau a necessité de longues heures.
La galère pèse dans les 160 tonnes, mesure 55 mètres de long et depasse les 8 mètres de large.

Un ponton a été construit en face du hangar de construction. Il faut déplacer la galère sur plusieurs dizaines de mètres.

Des personnes vérifient continuellement l'alignement des roues avec un fil conducteur fixé sur le ponton.

La galère est maintenue suspendue par des vérins à deux structures metalliques montées sur roues.

Le tout est poussé par deux camions manoeuvrant en marche arrière.

La réussite de l'opération exige la synchronisation des deux chauffeurs.

La remorque de 55 mètres ne tolère aucun écart.

La galère est au bout du ponton. Jean-Pierre Hirt, initiateur du projet et son collaborateur sont heureux.

La foule massée sur les berges et sur les bateaux applaudit à tout rompre.

La construction de la galère constituait un défi, sa mise à l'eau en constituait un autre.

Le moment tant attendu du baptême.

Les yoles encadraient la proue de la galère quand la bouteille fut cassée sur l'étrave.

La fête s'est pousuivie toute la journée et tard dans la nuit.

Pour en savoir plus : http://www.galère.ch

Morges - La galère - Accueil